Début de la construction de deux nouveaux villages d’enfants/Tour du monde du cycliste Said Falah pour l’inauguration

Autheur: Philippe Stuker

· Publié: · Dernière mise a jour: ·

Dar Abla, Dar Aicha

·

Le 1er janvier 2022 sera une date clé dans l’histoire des Atlas Kinder : ce jour-là, le fondateur du village d’enfants Hansjörg Huber lancera la construction de deux nouveaux villages. Ils offriront un foyer à des enfants abandonnés au Maroc. Parallèlement, le Marocain Said Falah, âgé de 71 ans, entamera un périple au profit des Atlas Kinder, qui le mènera – en grande partie à vélo – dans 48 pays du monde. Le tour est sponsorisé par l’entreprise marocaine de fitness Goprot.

C’est un reportage télévisé qui a attiré mon attention sur le fondateur du village d’enfants Hansjörg Huber et sur les Atlas Kinder, explique Said Falah, qui s’est déjà fait un nom en réalisant des tours à vélo spectaculaires, par exemple dans tout le Maroc. “Maintenant, je profite de mon voyage pour entrer en contact avec le plus grand nombre de personnes possible et les sensibiliser au sort des enfants abandonnés”. Parallèlement au tour à vélo, les responsables des médias sociaux des Atlas Kinder lancent une campagne de dons virtuelle sous : https://www.cotizup.com/tourdumonde-constructionmaison

Lancement de la construction de Dar Alba & Dar Aicha

Le parcours du sportif marocain, qui portera un maillot avec le logo des Atlas Kinder, débutera le 1er janvier à 10 heures au premier village d’enfants “Dar Bouidar”.  Il est situé à environ 30 kilomètres au sud de Marrakech. Environ 170 enfants y ont déjà trouvé un foyer aimant.
Tous les enfants, les mères et les employés de Dar Bouidar accompagneront Said Falah à pied sur les premiers mètres de sa tournée, explique Huber.
Le premier arrêt est le terrain de Dar Abla, situé à environ un kilomètre à vol d’oiseau du premier village d’enfants de Dar Bouidar. Ensuite, 500 mètres à vol d’oiseau nous séparent du village de Dar Aicha.
Avec l’arrivée du célèbre cycliste ainsi que de Hansjörg Huber, les ouvriers commenceront la construction des deux villages. Le fondateur du village d’enfants Huber, qui a déjà investi plus de deux millions d’euros de sa fortune personnelle dans la construction du premier village d’enfants et qui financera désormais en grande partie le terrain pour la construction des deux nouveaux villages, inaugurera solennellement le début des travaux en donnant le premier coup de pelle.
Les deux villages offriront un foyer à environ 120 enfants chacun. La construction d’une école primaire est également prévue. La conception des plans de Dar Abla et Dar Aicha est assurée bénévolement par les deux bureaux d’architectes Abdelhakimm Giulmi (Marrakech) et Karim Rachidi (Casablanca et Prague).
La construction des deux villages d’enfants est financée par de grands donateurs privés. L’histoire d’un couple de Casablanca est particulièrement touchante à cet égard : après la disparition de leur fille Abla par noyade dans leur propre piscine lors d’un tragique accident, les parents financent désormais la construction d’un village d’enfants. Dar Abla est né du souvenir affectueux de leur enfant chérie.

Les commentaire pour cet article sonst désactivés.